• Alain Hauer

L'oxalis

L’Oxalis petite-oseille est une herbe discrète échappée du jardin. On la surnomme alléluia pour faire allusion à sa floraison de Pâques, surelle ou trèfle aigre pour souligner sa saveur nettement acide. L’oxalis ressemble de loin à un trèfle mais la comparaison s’arrête là. En réalité les deux plantes sont bien différentes.


L’oxalis petite-oseille se reconnait à ses feuilles en forme de cœur inversé au goût citronné, à ses petites fleurs striées de violet et à son habitat exclusivement forestier. Le trèfle a des foliotes en forme de goutte et sans arôme et adore le soleil.



Un autre critère permet d’identifier clairement cette petite oseille des bois, elle est timide et craintive. L’oxalis se replie sur lui-même dès qu’on le touche un peu trop ou qu’on l’expose à la lumière vive ! Ne pas se fier à sa discrétion car il est très puissant. A haute dose, les oxalates qu’il contient irritent les systèmes digestif, gastrique et urinaire, et peuvent provoquer des troubles sérieux chez les sujets sensibles. Même si la plante pousse en trop petite quantités pour faire craindre une réelle intoxication, consommez-la raisonnablement.


Utilisé dans un mélange de pousses de salades l'oxalis est ravigotant, je l'apprécie également en purée crue dans une mayonnaise servie avec un poisson poché froid.


Belle découverte.